Réseaux Sociaux

Suivez nous :

Suivez nous sur Tweeter :
Publicité
Publicité

 

Enchainement des pas

Quant à l'enchaînement des pas, il est laissé au goùt du danseur. S'il est assez maître de lui pour pouvoir s'abandonner à l'entraînement de l'inspiration, non-seulement il saura passer, sans un air emprunté, d'un pas à un autre, mais il en créera de nouveaux qui porteront l'empreinte de sa personnalité. Nous nous bornerons à lui dire que le pas boiteux et le pas polonais conviennent surtout aux rondes, et que les promenades s'accommodent de tous les autres. Mais ne fixons pas de règles là où il ne faut que de l'indépendance. Ainsi, si le danseur se sent assez de hardiesse, il sanra, entre les pas, intercaler des repos, sans perdre de vue la mesure, donner fièrement son double coup de talon et mettre de l'originalité et une certaine aisance belliqueuse dans les ondulations de la promenade.

La dame doit seconder, par une sorte de divination, les inspirations de son danseur. Elle supprime les coups de talon du pas de Basque, et l'entremêle, au gré de sa fantaisie, de petits pas courus et glissés. Elle exécute l'holubiec en avant quand le cavalier le fait en arrière, et vice versa.

POSITION DU CAVALIER ET DE LA DAME.

Le cavalier se place en face de sa dame; de son bras droit, il tient sa taille, et de la main gauche il prend sa main droite. La Valse à trois temps s'exécute en avant, en arrière, sur place, soit par caprice, soit par quelque empêchement qui survient. Elle se danse le plus généralement à droite, mais les danseurs qui ne redoutent pas la difficulté peuvent valser à gauche

DESCRIPTION DU PAS.

Le cavalier passe le pied gauche devant sa dame (1er temps); il rapporte ensuite le pied droit derrière le pied gauche (2e temps); puis il pivote sur les deux pieds en montant légèrement sur les pointes pour ramener le pied droit devant (3e temps); il porte le pied droit cn avant (4e temps), glisse le pied gauche de côté, en ayant soin d'aller légèrement en avant, de manière dépasser un peu le pied droit (5e temps)1, et il ramène le pied droit devant (6e temps).

Il faut, en passant le pied gauche en avant, tourner un peu sur le pied droit pour préparer le 6e temps. Passer le pied gauche en avant est une condition si essentielle pour bien valser, c'est à-dire bien tourner el faire lourner sa dame, que ceux qui chassent au lieu de passer le pied gauche ont les plus grandes difficultés à vaincre. C'est une remarque que j'ai eu l'occasion de ne faire que trop fréquemment.
La dame fait le même pas, mais en partant du pied droit.

Ces six temps que nous avons décrits, forment deux pas de Valse et prennent deux mesures.

Pour avertir sa dame, le cavalier fait précéder le pas d'une préparation.

Cette préparation consiste à poser le pied droit en avant (1er temps), à rester dans cette position pendant le deuxième temps, puis, pour le troisième, à sauter légèrement sur le même pied droit, en levant aussitôt la jambe gauche en avant; e'est alors que l'on commence le pas de Valse pour lequel on n'a qu'à poser le pied gauche.