Réseaux Sociaux

Suivez nous :

Suivez nous sur Tweeter :
Publicité
Publicité

Que sont les “Contra Dances” américaines ?

D’abord, un peu d’Histoire ! Quand les Anglais / Irlandais / Bal à l'église américaineFrançais / Ecossais sont arrivés en Nouvelle Angleterre, ils ont ammené avec eux la formation de danse qu’on connait bien : deux rangées de danseurs, l’une contre l’autre (d’ou le nom de la danse). Ces danses ont fait partie du grand renouveau de toutes choses “folk” qui a debuté pendant les années 1960s et n’a fait que croître depuis.

Dans les villes comme Boston, Washington, New York, San Francisco ...et au Québec, des bals attirent fréquemment des centaines de danseurs. Le style a re-traversé l’Atlantique ; il y a un bal “contra” mensuel à Londres (http://www.barndance.org/) et des groupes sont présents en Allemagne, en République Tchèque, en Belgique, au Pays-Bas, et surtout au Danemark. Néanmoins, jusqu’ici la “contra dance” reste peu pratiquée en France, mais a tout de même été representée au Grand Bal de l’Europe à Gennetines.

Le style est devenu très varié. Beaucoup de danses et de musiciens restent, bien sûr, fidèles à la tradition, mais la musique est généralement devenue plus rhythmée. Quelques groupes ont même ajouté une guitareéléctrique et une batterie aux instruments traditionnels, et des jeunes de Asheville (en Caroline du Nord) ont lancé les “Techno Contras”, dansées dans une ambiance boite de nuit, dans le noir avec bracelets fluorescents et musique actuelle. De nouvelles danses et de nouvelles figures sont inventées par des “callers” (animateurs) créatifs et talentueux : le “gypsy”, le “California twirl”, le “mad Robin”, le “hey”et le “swing” se sont ajoutés au figures plus classiques, comme le sont le “ladies’ chain” et le “dos si dos”.

Mais attention – on ne peut pas faire n’importe quoi ! Chaque couple danse une série de figures avec le couple voisin pendant huit mesures, avant d’échanger de place avec eux pour danser avec les prochains voisins. A la fin de chaque danse, alors, tout le monde aura dansé avec tout le monde – convivialité assurée !

Mais pas d’inquiétude ! Le caller débute la danse en annonçant les pas jusqu’à voir que les danseurs sont à l’aise, et s’adapte au fur et à mesure au public. Une “contra dance” peut être très simple ou au contraire très compliquée. Quoi qu’il en soit, une danse bien choréographiée sera fluide et naturelle. Les pas de base s’apprennent très rapidement, permettant aux débutants de s’intégrer immédiatement.

 

Les Contra Dances s'intallent à Paris

Le premier bal dans cette série a attiré environs 80 personnes àl’Eglise Américane de Paris le 31 mai 2014. La communauté des “contra dances” est très ouverte et accueillante, attirant des participants de tous les  âges, et ceci a été le cas à ce bal. Il y a aussi eu un vrai mélange entre francophones et anglophones. Des vidéos et des photos du bal sont sur : https://www.facebook.com/events/629009663843375/

Susan KevraLe prochain bal aura lieu le 11 octobre 2014 à un des sites de l’Université Paris Descartes, 1 rue Lacretelle, très près du métro Porte de Versailles. Le “caller” sera Susan Kevra, professeur de litterature française à Vanderbilt University et visiteur à l’Université d’Aix-en-Provence, et parfaitement bilingue (http://www.susankevra.com).

 

La musique sera fournie par Seaglass, avec Rachel Bell (accordéon), Eileen Nicholson (violon) et Andrew van Norstrand (guitare). Venus des Etats-Unis exprès pour ce bal, ils joueront des mélodies québecoises, françaises, écossaises, irlandaises, et de la Nouvelle Angleterre, ainsi que des compositions originales. Mêlant le lyrique et le rhythmique, ils vous feront danser toute la soirée ! Ecoutez-les à http://www.andrewandnoah.com/

Seaglass montage

En attendant :

vous pouvez visionner de nombreuses exemples de “contra dance” sur YouTube.

Voici Crowfoot (https://www.youtube.com/watch?v=-1cPyJWm-g4) et The Great Bear Trio (https://www.youtube.com/watch?v=HtgyvNFfWEw).

 

Prochains bals

Et si, par malchance, vous ne pouvez pas assister à l’atelier-bal du 11 octobre 2014, pensez déjà noter sur vos agendas le prochain, qui aura lieu le 30 mai 2015 à l’Eglise Américaine de Paris, avec caller John Sweeney (http://www.modernjive.com/js.html) et musiciens The English Contra Dance Band (https://www.facebook.com/pages/English-Contra-Dance-Band/109919709090080).

Les nouvelles seront sur la page Facebook du groupe Paris Contra Dance : 

https://www.facebook.com/groups/156727372682/