Réseaux Sociaux

Suivez nous :

Suivez nous sur Tweeter :
Publicité
Publicité

La valse à cinq temps est souvent considérée par les débutants comme un exercice difficile .... Aussi voit-on souvent les pistes de danse se déserter lorsque les musiciens annoncent une "5 temps".

Pour des danseurs plus confirmés, cette danse n'est pas sans poser des problèmes, et on la réussit plus ou moins bien selon le (la) partenaire ou la musique. J'observe aussi que, souvent, les danseurs prennent un air concentré, studieux et intériorisé lorsqu'ils se lancent sur les valses assymétriques. 

Je vais m'efforcer ici d'indiquer les éléments fondamentaux et caractéristiques de cette danse, et de vous donner quelques pistes sur des manières de la danser qui peuvent être aussi agréables...

Aspect musical

Elle est appelée ainsi parce qu'on peut compter 5 puis recommencer. Techniquement, en solfège elle est généralement constituée d'une mesure de trois temps suivie d'une mesure de 2 temps. Ce qui fait que sur chaque compte de 5 temps on aura deux temps forts : généralement le 1 (premier de la mesure de 3 temps) et le 4 (premier de la mesure de 2 temps).

Cela peut s'écrire : 2 3 2 3 2 3 5 .... C'est le modèle qui sera utilisé pour le détail des manières de danser.

On peut aussi entendre des valses avec un appui plus important sur la mesure de deux temps. Cela donnera un compte comme suit :

1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 ....

mais ce type de morceau est plutôt moins fréquent, de plus, il est facile d'adapter les manières de danser issues du modèle précédent. 

Comment danser

Bien sûr, il ne s'agit pas pour moi de dire comment vous devez danser, mais plutôt de donner des indications sur ce qu'il est possible de faire. A vous d'essayer et de trouver ce qui vous convient, la manière qui vous est le plus agréable, celle qui conviendra le mieux à la musique que vous entendrez, celle que vous pourrez le mieux transmettre à votre partenaire. 

 1 . La plus simple : le temps le plus fort uniquement.

Autrement dit, vous ne posez le pied que sur le premier temps, le temps le plus fort. Vous danserez donc uniquement les 1. Nous aurons donc :

2 3 2 3 2 3 5 ....

g             d            g             etc....

Sur ces temps, vous pouvez soit faire de la marche simple (l'homme avance, la femme recule, ou l'inverse), soit balancer à droite et à gauche, vous pouvez aussi, si vous êtes plus à l'aise, faire des pivots d'un demi tour, oçu toute sorte de déplacement que vous pouvez imaginer.

Avantages :

Cette méthode très simple peut convenir parfaitement si vous débutez : vous vous concentrerez ainsi sur la musique pour repérer ces temps forts. 

Pour les danseurs plus expérimentés c'est le moyen d'entrer dans une musique qu'on ne connait pas bien ou de se mettre en harmonie avec son ou sa partenaire. 

2 . Marquer tous les temps

C'est peut être la plus utilisée en bal, et sans doute une des plus difficiles. 

Ici, comme indiqué on fait un pas par temps et comme les "5 temps" sont souvent jouées assez vite, cela donne un aspect assez sautillant à la danse.

Pour bien faire, il convient de marquer les temps fort par des appuis plus importants. Le premier temps de la partie de trois est marqué par un appui vers le sol. Le quatrième temps, qui est le premier de la partie de deux est lui plutot marqué par une élévation.

Ce qui nous donne :

2 3 5, 2 3 5, 2 3 5, ....

G d g D g, D g d G d, G d g D g,
 
B - - h -,  B - - h -, B - - h -,      (avec B vers le sol et h élévation sur la plante)

Avantages :

Les appuis prononcés et les élévations marquent bien les temps 1 et 4 ainsi on peut correctement suivre la musique ensemble.

Il n'est pas nécessaire de tourner pour vivre la musique, de cette manière on peut pratiquement danser sur place. C'est très utile à une heure d'affluence sur la piste.

Ca peut etre joli à voir pour les spectateur, lorsque tout le monde utilise cette méthode et que les appuis et élévation tombent bien ensemble, on voit toute la salle de bal monter et descendre ensemble, avec la musique. On visualise alors l'asymétrisme ... c'est beau.

Inconvénients :

Cette méthode est assez difficile à mettre en pratique, principalement lorsque la musique est assez rapide, et le moindre décallage entre les mouvements de la danseuse et ceux du danseur deviennent vite très inconfortables.

A mon sens elle est à l'opposé de l'esprit de la musique. En effet, une valse à 5 temps, n'en reste pas moins une valse, et comme dans ce qui caractérise la valse, la musique induit un mouvement tournant, de rotation. Là, on remplace ce mouvement de rotation du couple par un mouvement vertical de montées et de descentes. Ce mouvement vertical dailleur, contrarie fortement le mouvement de rotation qu'on pourrait souhaiter donner au couple. En ce sens, cette manière de faire me semble en opposition avec l'esprit de la danse.

Dernier inconvénient, le fait de marquer tous les temps, occupe une bonne partie de notre esprit et nous détourne du ressenti de la musique.  Dans les valses asymétriques, le deuxième élément fondamental, c'est l'asymétrisme, et le fait de compter ou de marquer tous les temps nous empèche en partie de ressentir le coté inégal de la rotation. Ce lent-vite-lent-vite, qui nous berce au fil des mesures et des tours.

3 . Marquer uniquement les temps 4 5 1

Ceci revient à dire qu'on effectue une hésitation sur le temps 1 qui dure sur 2 et 3.

Le schéma est alors le suivant :

1 - - 5, 1 - - 5, 1 - - 5, .... 

Cette méthode est plus simple à danser que la précédente. Sur le temps fort (1), le pied gauche et droit alternent. Elle peut se danser de manières assez variées : 

- en avançant (la femme recule)

- en reculant,

- en position de promenade, 

- en déboité avec des pas qui peuvent être alongés, façon boston

- en tournant,  un demi tour par ensemble de 5 temps, 4 - 5 permettent de prendre de l'élan et de l'énergie pour effectuée la rotation sur 1. C'est une manière que j'affectionne particulièrement, elle peut se pratiquer assez facilement en bal (tant qu'on a assez de place pour tourner), et avec tout type de cavalière. Il est possible de tourner aussi bien à gauche qu'à droite.

Avantages :

Elle peut se pratiquer de manière entièrement horizontale, c'est à dire sans avoir à marquer les temps en s'écrasant exessivement vers le sol ou en montant sur les plantes de pieds. Ducoup la danse peut être plus souple, plus douce, sans accoup.

La rythmique est plus facile à suivre pour les deux partenaires. Si l'on marque tous les temps, il faut vraiment mettre un gros pacquet sur le 1 pour le distinguer des autres. Là la situation est plus claire, le 4-5-1 revient régulièrement, ce 4-5-1 correspond d'ailleur assez souvent à la structure fondamentale de la musique et est assez facile à repérer. On peut plus facilement entrer dans le bercement de la musique, entrer dans l'asymétrisme.

Inconvénients :

Il est dans cette configuration assez difficile de danser sur place, sans mouvement, les posés de pieds sont assez difficile à communiquer à son partenaire. 

4 Hésitation sur le 4 

Au lien d'hésiter sur le temps 1 comme précédement on suspend simplement le 4 durant les temps 4 et 5 pour reprendre sur le temps 1 qui suit.

Avantage : on commencera toujours du même pied. 

5 Marquer les temps forts 1 et 4

C'est assez simple à danser et on perçoit bien l'asymétrisme, on commencera toujours du même pied.

 

6 Contretemps sur 4 et 5 

On ajoute un posé de pied sur le contretemps entre 4 et 5. On aura donc un pas de valse sur 1-2-3 suivit d'un pas de polka sur 4-et-5.

Ceci génère une accélération sur le pas de polka. Lorsque la musique n'est pas trop rapide on peut ainsi faire un tour par série de 5 temps. Le demi-tour sur le pas de valse se fera plus lentement que l'autre demi tour. Cette sensation  d'accélération-ralentissement, est fort agréable.