Réseaux Sociaux

Suivez nous :

Suivez nous sur Tweeter :
Publicité
Publicité

Nous écrivons ce petit article pour défendre une manière bien française de danser le tango. Ce tango qui a eu des beaux jours dans nos bals musette et qui existe encore dans les thés dansants et autres soirées dansantes. Son identité est en danger supplanté qu'il est par le tango argentin ou le tango standard des danses sportives.

Bien dansé, le tango français ou tango des bals musette peut être aussi élégant et aussi agréable à voir ou à danser que ces deux autres formes.

Histoire

Origines du tangoLe tango est né en Argentine à la fin du XIXème siècle. Il serait né dans les quartiers populaires de Buenos Aires et au début se dansait entre hommes, principalement à cause du manque de femmes.

Dans son évolution son passage par la France a joué un rôle essentiel.

C'est au tout début du XXème siècle que le tango est venu en France. Très vite il devint une danse à la mode d'abord dans les salons bourgeois mais aussi dans les milieux populaires. Nous avons assisté alors à une véritable "tangomania", tout ce qui était à la mode était alors marqué de l'étiquette "tango". Dans cette folie de la mode, la musique et la danse se sont transformées jusqu'à prendre un caractère spécifique : le tango français.

A la fin des années 1920, les bals tango à Paris étaient extrêmement nombreux, ce qui n’empêchait pas le tango d'être également présent dans les bals populaires et dans les bals musette.

C'est cette interprétation européenne du tango qui s'est propagée à travers le monde. Le tango finit par retourner en Argentine où il connut un nouvel essor et de nouveaux développements à partir des années 1940, pour les argentins c'est l'âge d'or du tango jusqu'en 1955.

Notons qu'en Finlande, les danseurs ont aussi fait évoluer leur forme propre du tango et ont su la conserver. Ils en ont même fait leur danse nationale.

Le style

Le tango français se distingue du tango argentin actuel, du tango canyengue ancien et du tango standard. C'est Danseurs de tangoprincipalement par la tenue des danseurs que l'on peut distinguer ces styles de tango.

la tenue

Les danseurs se tiennent parfaitement droit et au dessus de leurs appuis. Ils se tiennent serrés l'un contre l'autre et vont évoluer ensemble. Comme dans toutes les danses à deux, la connexion entre danseur et danseuse est essentielle.

Les danseurs utilisent quasi exclusivement le système parallèle (la danseuse recule la jambe droite lorsque le danseur avance la jambe gauche, et inversement). Le système croisé très en vogue en tango argentin n'est pas utilisé.

Les jambes sont plutôt tendues, les évolutions des danseurs sont fluides. Les pieds sont à plat, particulièrement pour la danseuse. La danseuse, n'ayant pas d'appui vers son danseur et n'ayant pas à faire de pivots, garde ses pieds à plats. Elle n'a pas besoin non plus de hauts talons.

Le rythme

Le tango est une forme de marche. On évolue principalement sur les temps forts de la mesure à 4 temps (temps 1 et 3) mais aussi sur les temps faibles. La durée entre deux temps forts peut se dire "lent" et entre deux temps consécutifs "vite". Deux "vite" ont donc la même durée qu'un lent.

Le rythme de base, le plus utilisé par les danseurs, est "Vite-Vite-Lent-Lent". Soit une séquence qui compte 6 temps. Ceci génère un décalage par rapport à la musique construite sur des mesures de 4 temps. Ce décalage se trouve bien vite rattrapé : 2 séquences rythmiques se calent sur 3 mesures. Ce décalage qui surprend souvent musiciens et néophytes crée du relief dans la danse et aide à ne pas succomber à la monotonie.

Ce rythme de base est une aide pour les danseurs particulièrement lorsqu'ils débutent et lorsque deux partenaires n'ont pas encore l'habitude de danser ensemble. Mais il n'est pas une contrainte les danseurs plus aguerris n'hésitent pas à s'en affranchir et à varier ce rythme en fonction de leur inspiration. L'essentiel étant de rester dans le guidage et la connexion.

Les danseurs qui pratiquent encore le "musette parisien" (un style bien spécifique) remplacent volontiers ce rythme de base par un "Vite - Vite - Vite.et.Vite - Lent" ou même un "Vite - Vite - Vite.et.Vite - Vite.et.Vite". Ce qui visuellement donne une danse beaucoup plus fluide et dynamique. 

Des vidéos

A titre d'illustration voici quelques vidéos représentant partiellement le tango français :

Un petit enregistrement du fond Pathé datant de 1927 enregistrement muet est un cours de tango français destiné au public anglais.

Cette deuxième séquence est une démonstration de tango français  proposée par le fond Pathé.

 Un petit concours de tango musette à l'Evasion en 1995. Le dancing l'Evasion était un haut lieu du musette parisien.

 

Apprendre

Avec Paribal, nous proposons régulièrement des cours et des stages de danses de bal musette. Stages Paribal